L'itinéraire

Globalement, cette randonnée est une boucle entre la Bavière en Allemagne et le Tyrol en Autriche, avec une pause au milieu pour visiter le château du Roi Foi. C'est une randonnées de difficulté moyenne, avec quelques bonnes montées (attention, nous ne portions que nos affaires à la journée - voire rien qu'un tout petit appareil photo pour cette lavette d'Antoine - c'est plus dur avec tous les kilos sur le dos).

Carte Grand Format (2 Mo)
Cliquez sur la carte pour une version plus grande (2 Mo)

Pour information, j'ai mis sur la carte les itinéraires prévus. Pour cause de neige, nous avons du éviter les deux journées plus montagnardes.

Jour 1 : Mise en jambes à Bad Oberdorf

Cette première journée très agréable suit le flanc d'une charmante vallée jusqu'à Hinterstein. Au menu du jour : de la forêt, une petite rivière, des cascades, un musée absurde... En bref, un début tout doux et sympathique.

A noter : l'hébergement était vraiment génial. Manfred est super sympa et parle très bien le français. Les repas sont bons et simples, les alcools pas chers, le complexe sauna excellent. Je ne peux que vous recommander très chaudement cet établissement si vous allez dans le coin. Pour l'anecdote, c'est un hébergement 3 étoiles et lorsqu'on lui demande pourquoi il n'en a que 3, alors qu'il est clair qu'au vu de l'endroit et des services il pourrait prétendre à 4 étoiles, Manfred répond qu'il n'est pas très fan de la clientèle des 4 étoiles...

Jour 2 : Bad Oberdorf - Pfronten

Cette première journée est longue, mais facile. Elle commence par un charmant vallon encaissé pour émerger sur de beaux paysages d'alpages pour une excursion rapide du côté Autrichien. On revient ensuite en Allemagne pour suivre la rivière Vils jusqu'à Pfronten et un hébergement un peu moins confortable mais à l'ambiance tout à fait chaleureuse. La journée aura été très diversifiée au niveau des paysages. Lors du passage en Autriche, il y a un chouette endroit pour pique-niquer avec vue sur la vallée, juste avant Rehbach (auberge). Et prendre le dessert dans l'auberge est évidemment un plus très agréable.

Jour 3 : Pfronten - Schwangau

Je ne m'étendrai pas trop sur cette étape, n'ayant pas pu la faire moi-même (mais je peux vous parler de comment rejoindre Schwangau en bus avec une personne pliée en deux de douleurs si vous voulez...) Je vais juste dire que c'est celle que j'attendais avec le plus d'impatience. Les photos parlent d'elles-mêmes : un premier château, des panoramas grandioses, un lac... Bref, une randonnée difficile mais superbe. Il faut prendre un bus de Fussen à Schwangau (parce que c'est de la route, et que la journée est déjà pas mal longue)...

Nous resterons deux jours à Schwangau dans un endroit très confortable.

Jour 4 : Les chateaux

La journée est dédiée à la visite des 2 châteaux du coin, avec en prime balade du côté du lac et visite de Fussen.

Jour 5 : Schwangau - Tannheim

A partir de là, nous avons du improviser des parcours de remplacement, puisque la neige interdisait l'accès aux cols d'altitude que nous aurions du utiliser pour passer en Autriche. Après un bus jusque Pfronten, l'itinéraire suit donc globalement les flancs d'une vallée (vide de voiture pour cause de route en réparation) avec quand même quelques passages en (moyenne) altitude.

Jour 5 bis : Lac de Vilsalpsee

Pour les personnes pliées en deux auparavant et qui commencent à se remettre, une solution est aussi d'aller directement à Tannheim en prenant la voiture qui transporte les bagages. Pour la remise en jambes, une balade au lac de Vilalpsee est idéale parce que très facile par le dénivelé (même si elle est un peu longue) et que le lac est très joli. Par ailleurs, c'est là qu'il fallait aller pour photographier des crapaux. Antoine a vérifié, il n'y en a nul part ailleurs en Bavière ou dans le Tyrol.

L'hébergement (pour cause d'organisation déficiente) s'est faite dans un hôtel 4 étoiles tout à fait correct, confortable. Le sauna et la piscine en particulier étaient très classes. Ceci dit, l'ambiance était un peu guindée et un peu trop formelle. Nous sommes donc allé tester une brasserie de Tannheim après le repas.

Jour 6 : Tannheim - Bad Oberdorf

De même que la veille, le retour à Bad Oberdorf ne sera pas celui qui avait été prévu au départ, pour les mêmes raisons... Ceci dit, en particulier en fin de journée, nous aurons quand même bien grimpé. Au final, une journée un peu longue mais pas difficile, avec une pause midi sur la frontière tout à fait sympathique. La vue sur la vallée de Bad Hindelang juste avant la toute dernière descente vaut aussi le coup !

Au final, c'était une randonnée très sympa, dans un endroit que je ne connaissais pas du tout. Le petit bémol (en particulier parce que les cols étaient enneigés) concernerait la relative urbanisation des paysages traversés. Ceci dit, les chemins étaient quand même relativement isolés des axes de circulation et je suppose que c'est le prix à payer pour avoir le concept de randonnée et de châteaux touristiques tout en même temps. C'est en tout cas un moyen sacrément sympa de découvrir les châteaux du roi Louis II de Bavière.

Plus de photos ?

Toutes les photos sont disponibles en ligne. Par ailleurs, voici une sélection de photos des différentes siestes d'après-repas :

Photos de siestes

Et voici une sélection de photos d'animaux de Bavière :

Un oiseau, un castor, un cygne, un canard, un crapaud et un bousier

Avec en particulier une espèce d'ours très dangereux :

Organiser tout ou passer par un prestataire ?

Un intérêt d'être passé par un prestataire de service pour organiser ce voyage est que cela permet d'estimer la différence avec une organisation maison comme celle que j'ai faite en Ecosse. Les résultats ne sont pas du tout ceux que j'attendais. En effet :

  • Le prix ne semble pas exorbitant (compte tenu de la qualité des hébergements). Cela est peut-être à relativiser parce que les prix en Allemagne/Autriche semblent globalement moins important que ceux pratiqués en France...
  • Le gros (énorme) point faible a été l'organisation catastrophique. Sans rentrer dans les détails, tous les problèmes sont venus d'une forme de sous-traitance : en fait, le voyage était organisé par un autre prestataire, Montagne Evasion, partenaire de La Pèlerine à travers le réseau Vagabondages. Et la communication avec les prestataires allemands et autrichiens à travers deux relais sont forcément plus difficiles. Et même si nos contacts à La Pèlerine ont toujours été sympas et ont toujours essayé de régler les problèmes au mieux, il n'en reste pas moins que cela a été la galère... Et dans ce cas-là, dépendre de quelqu'un est un peu frustrant alors que passer par un prestataire était sensé nous assurer une tranquilité d'esprit...

Au final, le gros intérêt de cette prestation aura été que nous aurons pu découvrir des endroits de randonnée qui ne sont pas forcément très connus et documentés (forcément, le Great Glen Way c'était plus simple)... J'espère donc que ce billet pourra vous donner envie d'aller faire un tour là bas et des pistes pour l'organiser tous seuls. Si vous le faites, sachez que le choix des hébergements aura été globalement irréprochable.