1. Parking du plan de Tuesda
  2. Premier bivouac en dessous du glacier de Gébroulaz
  3. Le Col du Soufre
  4. Le Lac Blanc
  5. Le Col Rouge
  6. Deuxième Bivouac au bord d'un lac
  7. le Col de Chanrouge

C'est grâce à l'excellent Vanoise : Les plus beaux circuits de randonnée que nous avons découvert cet itinéraire (que nous avons adapté pour la fin. Il a ceci d'intéressant qu'il fait voir de nombreux paysages différents du Parc National de la Vanoise : marche à côté d'un glacier (mon premier !), cols désertiques, petits ruisseaux bucoliques, belles pentes d'alpages, etc...

Ce circuit est organisé en 3 jours, avec un deuxième jour très complet (c'est à dire long et dur) et deux journées plus calmes (parfait pour les trajets pour venir et repartir). Le départ et l'arrivée sont tous les deux sur le parking du plan de Tuesda, à Méribel-Mottaret. La première après-midi est plutôt calme, avec une montée toute douce et régulière en direction du col du soufre. On peut bivouaquer quelque part avant le début du parc national, avec une vue magnifique sur la vallée.

Pour le deuxième jour, il vaut mieux avoir bien dormi, parce qu'il va y avoir 1100 mètres de dénivelé positif et 1200 mètres de dénivelé négatif, 2 cols, 2 lacs, 2 torrents, 1 refuge, et tout plein d'animaux!!! En fait, nous avions dormi juste en dessous du glacier de Gébroulaz donc nous l'avons atteint assez tôt. De là, le col du Soufre est vite atteint avec un paysage tout à fait lunaire et impressionnant.

La descente depuis le col s'avère assez agréable, avec pas mal de neige encore en cette saison, et un paysage qui devient très vert. Le lac Blanc est assez vite visible, et quelle vue ! C'est là que nous prendrons le déjeuner.

Il y a un refuge juste après le lac, et on arrive à ce moment-là à des chemins beaucoup plus fréquentés (très accessibles depuis la vallée). Heureusement, après être descendu un peu le long du torrent, on repique à gauche pour 700 mètres d'une montée très abrupte en direction du col Rouge (nous devions au départ faire un plus grand tour, mais il a fallu reconnaitre que ce serait trop dur, d'où la bifurcation). Cette montée assez dure est quand même récompensée tout le long par de superbes paysages !

Par contre, au niveau du col, les grands vents empêchent un peu de profiter, alors nous sommes vite redescendus, par des chemins qui ne manquent encore pas de charme.

Obligés de camper dans l'enceinte du parc de par notre trop grande confiance dans nos capacités physiques, nous avons choisi un coin un peu à l'écart, à côté d'un lac avec (encore !) une super vue à l'horizon, en particulier sur le massif du Mont Blanc. La maintenant classique fondue nous remplira bien le ventre, et nous nous endormons après une partie de Bohnanza...

... Pour nous réveiller sous un ciel assez peu clément. Juste le temps de plier bagage et nous partons sous une pluie d'assez mauvaise augure pour la dernière journée.

Sous l'impulsion d'Olivier, bien décidé à ne pas juste repartir à la maison, nous avons décidé de quand même allez voir ce qui se passait du côté du col de chanrouge avant de rentrer. Ce fut le bon choix ; le soleil est ressorti au bout d'un moment, et nous avons pu jouir d'une très belle vue de là haut, avant de devoir redescendre et regoûter à la pluie, avec heureusement un grand arbre pour pouvoir faire une pause déjeuner pas trop mouillée.

Bref, au risque de paraitre blasé : une super ballade, des supers copains et tout plein d'animaux...