Clarky's Corner

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Randonnées et Nature

A priori, l'idée est de proposer des idées et des compte rendus de randonnée

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 24 juin 2008

La Rando Gaz de France

Juste un petit billet pour signaler que la Rando Gaz de France, c'était le week-end du 15 juin et que c'était bien sympa. Je ne savais pas trop quoi en penser vu qu'il y avait 15000 personnes attendues. Mais au final, c'était vraiment chouette de se balader dans paris sans voiture... La photo ci-dessous, c'est la vue depuis la Maison de l'Air, avec le parc de Belleville en dessous :

Vue sur le parc de belleville et Paris depuis la Maison de l'Air

jeudi 13 mars 2008

Balade en raquettes dans le Vercors

Il est tard, donc ce billet sur une récente randonnée en raquettes sur les plateaux du Vercors sera expéditif. Tout d'abord, l'idée était de faire une randonnée en deux jours avec une nuit dans un refuge non gardé (refuge de l'essaure) au départ de Chichilianne.

Plan de la ranndonée : départ de chichilianne, montée par le pas de l'essaure, nuit au refuge de l'essaure, descente par le pas de l'aiguille, arrivée à la Richardière

Nous avons garé la voiture au parking de Chichilianne et nous avons commencé la montée vers le pas de l'Essaure sans assez de neige pour enfiler les raquettes. Ce n'est pas grave, la montée est relativement rapide, il fait beau, et je peux prendre plein de belles photos (enfin quelques unes puisque ma batterie tombe en panne au bout d'une heure à peine) !

En haut, nous sommes les premiers arrivés au refuge de l'Essaure, très propre et nous disposons de plein de temps pour prendre possession de la chambre et aller en corvée de bois.

La maintenant traditionnelle fondue sera toujours aussi bonne, et la vue depuis le plateau vers le mont aiguille (pour les motivés qui ne restent pas le cul sur un banc au refuge) est magnifique...

... mais pas moins que la vue depuis la chambre du refuge au réveil !

Le programme de la journée est de suivre le GR pour rejoindre le pas de l'aiguille au nord ouest, afin de redescendre de là dans la vallée. Malheureusement, avec la couverture neigeuse, nous nous sommes égarés dans la plaine de Chamousset et avons dévié largement au nord.

Comme nous étions monté largement plus haut que prévu, il allait falloir redescendre (après un déjeuner devant un superbe panorama)...

... Et pour cela, tous les moyens sont bons ! Et pour finir, en insistant un peu, en croisant des ponts de glace sur des ruisseaux, en faisant de la luge, du chasse-neige, à pic ou sur du plat, nous sommes arrivés au pas de l'aiguille, début de la fin de cette randonnée.

Toutes les photos sont en ligne. Au final, ce qu'il faut retenir de ce week-end, c'est bien que l'IGN fait de bonnes cartes, mais des GPS un peu lents à réagir... Et puis un grand merci à Olive et Céline qui sont allés chercher la voiture pendant que nous les attendions au bar de la Richardière (et qui se sont encore paumés en chemin !)

vendredi 7 décembre 2007

Randonnées à la journée en Ardèche

Toutes ces randonnées sont disponibles dans le Topo-Guide de la FFRP, L'Ardèche à Pied. Nous les avons effectuées au départ d'un gîte plutôt confortable du côté de Largentière.

Le Dolmen du Chanet

Cette rando est la numéro 38 du topo-guide (facile, 2h30). Elle est effectivement facile et super jolie. Le seul regret est la montée finale très raide et inintéressante (goudron, rien à voir). Les points sympas sont la descente en pente douce vers la rivière dans la forêt, les points de vue sur les gorges. Nous y sommes allés plutôt tard (18h) et cela nous a permis d'éviter le gros de la foule.

Autour de Chazeau

Cette rando est la numéro 33 du topo-guide (facile, 2h45). Elle n'est pas particulièrement excitante mais des vues le long du chemin méritent le détour, ainsi que la diversité des paysages traversés. Eviter la période de midi où il peut faire assez chaud.

Tour du Mont Aigu

Cette rando est la numéro 27 du topo-guide (difficile, 5h). En fait, tant qu'on n'est pas pressé, cette randonnée est tout à fait accessible (une montée un peu raide dans le début quand même). En tout cas, elle est tout simplement magnifique, en particulier les vues sur la vallée et sur les crêtes que l'on a d'en haut du mont Aigu. Pour info, la rando ne va pas exactement tout en haut (ça m'a semblé difficile sans matos). Vraiment à faire si vous passez dans le coin !

vendredi 23 novembre 2007

Traversée de la Continental Divide

Même si le règlement du concours ne me permet pas de participer (sorties en France seulement et date limite largement dépassée), ceci est ma participation officieuse au concours de Mountain Wilderness France Changer d'Approche : la traversée de la Continental Divide et du Rocky Mountain National Park d'est en ouest. 3 jours de randonnée en autonomie complète, 3800 mètre d'altitude maximale et des paysages à couper le souffle.

Encore une fois, c'est grâce à l'excellentissime collection Walking/Hiking in... de chez Lonely Planet, en l'occurence Hiking in the USA que j'ai trouvé cette randonnée.

Lire la suite...

mercredi 11 juillet 2007

Le Col du Soufre dans la Vanoise

  1. Parking du plan de Tuesda
  2. Premier bivouac en dessous du glacier de Gébroulaz
  3. Le Col du Soufre
  4. Le Lac Blanc
  5. Le Col Rouge
  6. Deuxième Bivouac au bord d'un lac
  7. le Col de Chanrouge

C'est grâce à l'excellent Vanoise : Les plus beaux circuits de randonnée que nous avons découvert cet itinéraire (que nous avons adapté pour la fin. Il a ceci d'intéressant qu'il fait voir de nombreux paysages différents du Parc National de la Vanoise : marche à côté d'un glacier (mon premier !), cols désertiques, petits ruisseaux bucoliques, belles pentes d'alpages, etc...

Ce circuit est organisé en 3 jours, avec un deuxième jour très complet (c'est à dire long et dur) et deux journées plus calmes (parfait pour les trajets pour venir et repartir). Le départ et l'arrivée sont tous les deux sur le parking du plan de Tuesda, à Méribel-Mottaret. La première après-midi est plutôt calme, avec une montée toute douce et régulière en direction du col du soufre. On peut bivouaquer quelque part avant le début du parc national, avec une vue magnifique sur la vallée.

Pour le deuxième jour, il vaut mieux avoir bien dormi, parce qu'il va y avoir 1100 mètres de dénivelé positif et 1200 mètres de dénivelé négatif, 2 cols, 2 lacs, 2 torrents, 1 refuge, et tout plein d'animaux!!! En fait, nous avions dormi juste en dessous du glacier de Gébroulaz donc nous l'avons atteint assez tôt. De là, le col du Soufre est vite atteint avec un paysage tout à fait lunaire et impressionnant.

La descente depuis le col s'avère assez agréable, avec pas mal de neige encore en cette saison, et un paysage qui devient très vert. Le lac Blanc est assez vite visible, et quelle vue ! C'est là que nous prendrons le déjeuner.

Il y a un refuge juste après le lac, et on arrive à ce moment-là à des chemins beaucoup plus fréquentés (très accessibles depuis la vallée). Heureusement, après être descendu un peu le long du torrent, on repique à gauche pour 700 mètres d'une montée très abrupte en direction du col Rouge (nous devions au départ faire un plus grand tour, mais il a fallu reconnaitre que ce serait trop dur, d'où la bifurcation). Cette montée assez dure est quand même récompensée tout le long par de superbes paysages !

Par contre, au niveau du col, les grands vents empêchent un peu de profiter, alors nous sommes vite redescendus, par des chemins qui ne manquent encore pas de charme.

Obligés de camper dans l'enceinte du parc de par notre trop grande confiance dans nos capacités physiques, nous avons choisi un coin un peu à l'écart, à côté d'un lac avec (encore !) une super vue à l'horizon, en particulier sur le massif du Mont Blanc. La maintenant classique fondue nous remplira bien le ventre, et nous nous endormons après une partie de Bohnanza...

... Pour nous réveiller sous un ciel assez peu clément. Juste le temps de plier bagage et nous partons sous une pluie d'assez mauvaise augure pour la dernière journée.

Sous l'impulsion d'Olivier, bien décidé à ne pas juste repartir à la maison, nous avons décidé de quand même allez voir ce qui se passait du côté du col de chanrouge avant de rentrer. Ce fut le bon choix ; le soleil est ressorti au bout d'un moment, et nous avons pu jouir d'une très belle vue de là haut, avant de devoir redescendre et regoûter à la pluie, avec heureusement un grand arbre pour pouvoir faire une pause déjeuner pas trop mouillée.

Bref, au risque de paraitre blasé : une super ballade, des supers copains et tout plein d'animaux...

- page 2 de 4 -